Week-end Catalan 17-18 Septembre 2022

Jour 1. Albias > Canet-Plage 274 kms.

Après un vendredi incertain sur la disponibilité de la FJR, c'est avec plaisir que nous sortons du lit, ce samedi 17 septembre, pour rejoindre les copains, direction le Pays Catalan et l'Espagne.

Img 20220917 075710

8h00 nous sommes au rendez-vous avec la moto réparée. Tout le monde est là. Les Béhèmes de Patrice et Nathalie, Les Michel's et Yves et Marie-France. La Benelli de Yoan, les Honda de Patrick et Sandrine et Daniel et Marie, la Suzuki de Fred et Sandrine et nous JJ et Patricia avec la Yam. C'est donc un cortège de 8 motos et 15 Fennecs qui prennent la route en direction de Castelnaudary par Nègrepelisse, Vaîssac, Montclar de Quercy puis, après être entré dans le Tarn, Montgaillard et Rabastens où nous franchissons la rivière qui a donné son nom au département. 

306503527 5384554391638748 3196835966677623285 nNous quittons Rabastens pour Lavaur et nous entrons par la même en pays Cathare puisque Rabastens était reconnu au moyen-âge pour être un "nid à cathares".

Après les routes sinueuses du bas Quercy puis celles des collines tarnaises, nous suivons la vallée de l'Agout .La route est plus droite mais ce n'est qu'un répit. Nous laissons Lavaur derrière nous pour attaquer la dernière barrière géologique avant la plaine qui sépare le Massif Central des Pyrénées, jusqu'à Saint Félix de Lauragais, avant de redescendre dans la vallèe du Lauragais jusqu'à Castelnaudary où nous faisons notre pause café après deux heures de moto et 115 kms parcourus.

306546235 5384555064972014 4482737691109553640 n11h00 nous quittons Castelnaudary par la D6 jusqu'à Mirepoix. Cette route, bien entretenue est un plaisir d'autant que le soleil devient un peu plus généreux. Après avoir traversé l'Aude une première fois, nous entrons en Ariège et à Mirepoix nous ravitaillons en essence avant de nous engager dans la montagne à partir de Lavelanet que nous rejoignons par la D625. 

Après Lavelanet (décidément incontournable puisque je la traverse pour la quatrième fois cette année) nous empruntons la D9 qui nous conduit au pied du Pog de Montségur par le col du même nom. Là nous sommes en montagne et les virages qui se succèdent jusqu'au sommet nous le rappelle. Ce n'est que du plaisir.

306506912 5384585298302324 5115665608327377334 n

12h30 Pile à l'heure pour notre pause déjeuner au village de Montségur dominé par son château dit "Cathare" au pied duquel, le 16 mars 1244 plus de 200 parfaits, bons hommes et bonnes femmes, périrent dans les flammes pour avoir refusé d'abjurer leur foi. L'Histoire des hommes est violente mais c'est de l'histoire et aujourd'hui ce n'est pas le sujet. Nous profitons d'une météo clémente et douce avec un paysage magnifique de moyenne montagne pour notre pique-nique.

306574203 5384575794969941 3722406031787184130 n306508077 5384580908302763 347020471121330803 n

13h30 c'est le signal du départ vers Quillan. Nous rejoignons Belesta par la D9 et la descente du col de Montségur qui enchaine les épingles à 180°. Pour un col de moyenne montagne il est assez technique. Nous rallions ensuite Puivert par la D117 et les cols del Teil et de la Babourade. Nous continuons sur la D117 qui surplombe une vallée et passe au pied du château de Puivert, deuxième château cathare de la journée (En fait nous circulons entre Lavelanet et Perpignan sur l'ancienne frontière entre le royaume d'Espagne et celui de France au moyen-âge d'où cette profusion de forteresses médiévales reconstruites après l'époque cathare).

La descente sur Quillan est juste fantastique et, à l'instar des deux cyclistes arqueboutés sur leur machines, nous prenons un vrai plaisir à enchainer les virages au revêtement parfait jusqu'à l'entrée de ville.

306555907 5384574748303379 7784562924974822422 n

 

14h30. Quillan. Nous sommes revenus dans l'Aude et nous prenons le temps d'une pause café avant d'attaquer la dernière étape de la journée pour rallier la méditerrannée.

15h00 nous remontons sur les motos et rejoignons la D109, qui nous amène au col Saint Louis, magnifique col dont la route s'enroule sur elle même pour franchir un dénivelé trop important sans cet artifice de génie civil.

Img 20220713 153751

La descente vers Caudiès de Fenouillède est technique car la route, relativement étroite longe un ravin vertigineux mais la vue sur la vallée du Maury et au loin celle de l'Agly mérite le détour.

A Caudiès de Fenouillède nous reprenons la D117 jusquà Estagel,en passant au pied des châteaux de Peyrepertuse et quéribus, où mon GPS me trompe et nous fait passer par une petite route parallèle à celle que je souhaitais prendre. Au lieu d'un col roulant qu'est le col de la Bataille, nous passons un col sans nom où nous basculons vers la vallée du Têt, rivière que nous longerons jusqu'à Perpignan par la voie rapide D616 puis de Perpignan jusqu'à Canet par la D 617.

306486998 5384584594969061 6942134279017991834 n

 

 

 

 

 

 

16h30 nous voici arrivés devant notre hôtel. Chacun, après avoir remisé moto et vêtements de motard, s'égaye dans Canet plage jusqu'à l'heure du dîner gastronomique que nous propose le Chef du restaurant de l'hôtel.

Img 20220917 164640

Jour 2. Canet -Plage > Cadaquès et retour Montauban 422 kms.

9h00. Après un solide petit déjeuner tout le monde est à l'heure pour cette deuxième journée entre mer et montagne, France et Espagne.

Après un ravitaillement essence et provisions de bouche nous quittons Canet par la D11 puis la D10 jusqu'à Collioure que nous traversons sans nous y arrêter cette fois-ci. A partir de Collioure nous roulons entre mer et montagne et passons de criques en criques , de virages en virages par Port Vendres, Banyuls, et Cerbères. Le paysages est juste époustouflant et la route sinueuse à souhait.

306657958 5387745607986293 1079432482634708487 n

C'est aussi, malheureusement pour nous un endroit très touristique donc très fréquenté encore à cette saison. Il faut jouer de patience et de prudence pour doubler les voitures aux conducteurs en safari derrière leur pare-brise.

306608000 5387741394653381 7298670282250272962 nNous passons le poste frontière entre France et Espagne désormais abandonné et complètement tagué pour commencer la descente sur Porbou et rejoindre Llançà. Si le paysage a peu changé, les villages côtiers aux maisons blanches contrastent avec le bleu de la mer que nous longeons via le cap de Vol jusqu'à El Port de la Selva. A partir de là nous empruntons la GI613 puis la GI614 à travers le parc naturel du Cap de Creus jusqu'à Cadaquès, but ultime de notre voyage.

306782218 5387725721321615 1834478411692078636 n12h00. Nous sommes arrivés à Cadaquès et c'est quartier libre pour visiter ce charmant village. Autrefois la baie était un refuge de pirates avant la naissance du village qui s'est développé autour de la culture de la vigne avant l'épidémie de phylloxéra au début du XXe siecle. Difficile d'accès, son environnement est resté relativement protégé et l'on doit à Salvador Dali, qui y possédait une maison, de l'avoir défendu contre les promoteurs immobiliers.

306722007 5833254730041485 2885184905277846998 nDsc0534614h00. Le week-end touche à sa fin. Nous quittons donc Cadaquès pour rentrer à Montauban par Figueras et Le pertus où nous retrouvons la France. Au Boulou nous prenons l'autoroute pour rentrer car Lundi c'est école pour certains. Après un ravito carburant entre Perpignan et Narbonne nous nous retrouvons sur l'Aire des corbières où nous nous disons au revoir. Ensuite chacun et à son rythme rentre à Montauban.

18h20. Nous sommes de retour à Albias, comblés de belles routes sinueuses et de paysages magnifiques. La moto  a bien fonctionné tout au long des 696 kms de ce voyage en Pays Catalan.

Patrice ne nous avait pas menti, on ne peut que tomber amoureux de cette région.

J.J

Ajouter un commentaire

Anti-spam